Back

Des jours, des semaines, des mois sans avoir mis un pied sur ce blog.

Je me suis réveillée un matin en me rendant compte que la fin d’année scolaire approchait à une vitesse folle et par la même occasion que ma fille allait quitter l’école qu’elle fréquente depuis maintenant 7 ans.

Une autre étape, une fin, un commencement et j’ai comme qui dirait “flippé”.

J’ai eu une trouille du changement, j’ai fait 1 milliard de chose pour me raccrocher encore à l’idée que ce n’était qu’une étape mais bon…

Je sais que pour la plupart d’entre vous c’est incompréhensible, que c’est du grand n’importe quoi mais je suis comme ça, je m’attache beaucoup aux gens et aux choses.

Je me rends compte que je suis trop maman-poule qu’il serait temps que j’apprenne à lâcher du lest puis revenir ici c’est aussi l’idée de se dire que je m’y fais à ces changements.

Bon voila je suis là, je reviens sur mon petit blog, j’ai fini d’être nostalgique (enfin un peu moins) et j’ai arrêté de pleurer (pour le moment du moins) alors me revoilà.

Bisous à tout le monde

Affronter…

Il y a des matins où tu te lèves avec les meilleurs intentions au monde et de l’énergie à revendre, t’accompagnes ton enfant à l’école comme tous les jours, tu dis bonjour à tout le monde et une maman devant la barrière de l’école t’apprend une bien triste nouvelle, un évènement amer vient tout balayer d’un revers.

Apprendre la disparition de quelqu’un est pour ma part quelque chose que je ne sais pas gérer mais je pense que l’on est tous ainsi.

Je ne sais pas comment réagir avec la famille de celle-ci en particulier la femme du défunt, tu la vois arriver au loin, tu redoutais de la voir et tu fais un pas en arrière comme si reculer te permettait de réfléchir à ce que tu pourrais lui dire.

Tu sors un banal “mes condoléances” mais après tout pourquoi faire de grand discours?

Fuir les gens quand tout va mal ce n’est pas ma conception des rapports humains, alors avec certaines mamans de l’école on a décidé de se lancer dans une quête pour montrer que l’on était là et c’était vraiment l’occasion de prouver que l’on était une famille nous qui le lancions à qui voulait l’entendre que nous l’étions.

On redoute une seconde fois de se retrouver en tête à tête avec la famille endeuillée mais c’est maintenant ou jamais…

Ca donne plein d’émotion d’être dans cette maison qui généralement si joyeuse et accueillante devient l’instant d’un moment un endroit étrange où tu sens encore que les habitudes du défunt sont encore là.

Au fur et à mesure l’ambiance a été détendue, on a rigolé, raconter des anecdotes et encore rigolé… je sais que c’est juste le temps d’un instant mais contribuer pour apporter un peu de bonheur dans la vie de ceux qui en ont besoin ça fait immensément du bien.

Bon dimanche…

Comme neige au soleil

Al’approche de mes 30 ans (ça date déjà de l’année dernière! QUOI? DEJA?) j’ai eu comme un éclair de je ne sais quoi qui m’est apparu comme une évidence pour me dire de me renouveler.

Un changement qui s’est fait en dent de scie, un coup super motivé, un coup ouais-d’accord-mais-pourquoi? entremêlé à un oh-pis-d’abord-je-m’en-fous.

Autant dire que vaciller entre tout ces états d’âmes y’a de quoi devenir chèvre et complètement à la ramasse.

Tenir ses promesses et tenir bon

Premier changement d’une longue liste, l’envie de perdre du poids, c’est dire le challenge pour ne pas tomber dans un excès.

Non je ne suis pas non plus obèse mais j’ai un léger surpoids, les gens ne me croient pas quand je leur dis mais mon IMC est là pour parler pour moi.

Dire que j’ai un surpoids ne me dérange pas non plus si en témoigner peut aussi aider certaines à se motiver pour changer ou s’accepter.

Moi

J’ai d’ailleurs déjà perdu pas mal depuis l’an dernier mais n’aimant pas que le changement soit super flagrant je fais toujours en sorte de perdre très doucement pour ne pas entendre “oh mais t’as maigri?”.

Jouer à la WII avec des jeux tels que “Just Dance” avec ma fille ça m’a aidé vraiment à me dépenser les jours où je n’avais personne pour aller courir avec moi à la forêt (bah oui avec tout ce qu’on entend j’évite la forêt en solitaire), la WII Fit aussi c’est sympa ça m’a donné un bon coup de pouce.

C’est le genre de question qui m’agace et que les gens qui ont très peu de manières ont tendance à te balancer en pleine rue à une heure bondée de monde.

Un pari réussi?

Puis au delà de la perte de poids, qu’est-ce que ça fait du bien de se faire plaisir soi-même, je me suis remise au sport, j’ai une alimentation plus saine (ce qui ne veut pas dire que j’ai supprimé TOUT ce qui me faisait plaisir mais je mange avec modération).

Je crois que j’avais besoin de tout ça pour m’aimer davantage, comme quoi il suffit de peu pour basculer de l’autre côté.

Je suis trop contente je remets un pantalon que je mettais AVANT ma grossesse et que je ne pensais pas sortir d’outre-tombe, j’ai les yeux qui ont clignoté comme le JACKPOT d’un jeu de casino, j’ai retrouvé mes 20 ans avec ce jean moi.

Il n’en fallait pas plus pour me dire que mon pari sur mon régime était quasi gagné, quasi gagné parce que c’est toujours un combat que je mène aujourd’hui mais que j’ai décidé de ne pas lâcher.